[édito] 24/01/11 à quoi joue Nintendo ?

24 Jan

Voilà un sujet d’édito et d’article un peu facile, pourtant la question mérite d’être discutée. Car Nintendo donne régulièrement le ton dans le monde des consoles.

La question se pose légitimement aux vues des conférences levant les dernières interrogations que se posaient les joueurs  sur la 3DS. Las, les déceptions sont nombreuses. Je ne vais pas les reprendre ici, les médias du monde entier en parlant largement. Le fait est que même pour de nombreux fan-boys de la marque, la 3DS ne s’annonce pas sous les meilleurs hospices. La majeure partie du public tachant au mieux, d’évoquer les lancements de la Wii et de la DS qui n’étaient pas forcément brillant mais qui ont connus les succès que l’on sait. Au  pire de voir dans la 3DS une DS boostée aux hormones de pokemon génétiquement modifié. Argument un peu léger sachant que la PSP2 doit être annoncée à la fin du mois. Connaissant Sony on sait pertinent qu’ils vont énormément jouez sur la technique (la PSP2 « devrait » être aussi puissante qu’une PS3).

Dès lors, sur quoi va porter les arguments de Nintendo ? Les premiers retours sur la 3D révolutionnaire de leur machine qui avait provoqué des articles dithyrambiques lors de l’E3, s’avèrent finalement plus nuancés. Pas toujours bien utilisée ou utile, elle est fortement déconseillée aux jeunes enfants et « pourrait » provoquer rapidement des maux de tête. Tout cela est évidemment à mettre en perspective tant que la console n’est pas dans nos précieuses petites mains. Mais on se demande quel va être l’intérêt de la console une fois enlevé l’effet 3D à l’aide de la molette prévue pour (preuve que Nintendo connait les faiblesses potentielle de la console). Hors 3D que restera t-il de la console ? Le nouveau gameplay de la DS sera déjà connu, donc passer  la nouveauté, qu’offriront réellement les jeux ?

En extrapolant un peu (ça vaut ce que ça vaut), je vois plus la 3DS comme une façon d’occuper le terrain. Nintendo ne peut pas sortir de nouvelle console de salon dans l’immédiat, même si la wii accuse son âge, les quelques titres prévus devrait la maintenir jusqu’à la fin 2011. Malheureusement il faudra bien à Nintendo communiquer un peu sur une nouvelle plateforme de salon en cours d’année. En attendant, la 3DS va permettre à Nintendo de rester sur le devant de la scène. Car même si la stratégie du constructeur peut paraitre étrange : sortie en Mars, prix prohibitif de la console comme des jeux, line up au final peu axé core-gaming, autonomie, etc… On peut avancer sans crainte que les ventes seront satisfaisantes en Day one (jour de lancement d’une console).

Car, les consommateurs achèterons principalement pour l’objet technologique au début. Probablement aussi en regard des promesses de belles ludothèque au vue des studios qui développent sur la machine. Mais d’une manière ou d’une autre, Nintendo occupera tous les médias pendant cette période. Mais l’argument le plus important que je viens d’évoquer, et sur lequel vas très probablement tabler Nintendo, c’est l’argument technologique. Il y a probablement une belle manœuvre marketing à faire. Car Big N propose une innovation (certes uniquement visuelle), la 3D sans lunette, et sans avoir besoin d’acheter un écran compatible. On rapprochera facilement cette communication à celle utilisé par Sony pour la PS2 (lecteur DVD) et la PS3 (Lecteur Blu-ray), toutes proportions gardées évidemment.

Cependant, on se demande si, hormis de jolis arguments techniques, le constructeur ne se fout pas un peu de la gueule du monde. Ou plutôt si il n’a pas 10 ans de retard sur le marché. Première chose qui fait tâche : Le retour des codes amis. Un joli retour vers un principe archaïque et pénalisant les joueurs comme les développeurs. Voilà un choix que pourrait regretter Nintendo, c’est en effet un beau boulet à trainer pour la console (un peu comme les cartouches pour la N64). Deuxième argument massue : La console sera zonée. Joli coup de poignard pour les core-gamers et autres fan-boys, qui devront se passer de certaines exclusivités Américaines ou Japonaises, à moins de casquer une console de la zone en question. Pas de petit profit pour Nintendo. Même si ce n’est plus vraiment étonnant, ça reste dommageable pour la société et la console qui n’en avait vraiment pas besoin.

En tout cas, Nintendo semble parfaitement sûr de sa stratégie, se permettant de se tirer des balles dans les pieds en conservant des points faibles qui perdurent depuis plusieurs générations de consoles de la marque. Toute la question étant de savoir si leur stratégie marketing est viable sur un marché aussi concurrentiel que le jeu vidéo à l’heure actuelle.

Wait and see comme dirait l’autre 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :