[édito] La fin du carton et du plastique ?

31 Jan

Alors que la PSP2 (alias la NGP) a été annoncée, de nombreux observateurs ou joueurs, se pose des questions sur l’avenir des supports de jeux.

Avec la puissance des nouveaux téléphones portables, le développement du Cloud, ou encore le haut débit, nombreux sont ceux qui prédisent la dématérialisation complète des jeux vidéos. Il est vrai que les plateformes online se développent, Steam en tête. D’autant que l’émergence d’un nouvel intervenant n’est pas à exclure (pourquoi pas Free qui semble vouloir manger à tout les rateliers).

Prenons point par point :

– Les portables : C’est surement le plus grand ennemi de Nintendo comme de Sony. Les smartphones sont de plus en plus puissants et proposent des jeux parfois très réussis esthétiquement. Ces même jeux sont souvent peu chers et adaptés au support, sans compter le fait que leur diffusion est massive. Cependant le plus grand problème que risquent de rencontrer les portables sont les limites de l’interface. Car, leur écran tactile est aussi leur point faible, limitant le gameplay.

– Le cloud computing : C’est l’un des grand espoir de l’informatique. Programmes, jeux, données, tous hébergés sur des serveurs gigantesques. L’utilisateur n’a plus qu’a se connecter à ces serveurs avec un terminal quelconque. En terme de jeux vidéos, des entreprises ont commencer à se lancer dans l’aventure. Dès lors, le joueur n’utilisera plus qu’une console/ordinateur, équipé d’un support mémoire pour contenir les sauvegardes et données.

– Haut débit : L’augmentation de la taille des supports de stockages et de la vitesse des lignes internet ont largement développées le téléchargement de jeux. Phénomène accentué par une politique de prix agressives (il suffit de voir les promo Steam).

La valeur du support physique du jeu vidéo est sujette à débat. Il y aurais certes matière à discuter sur l’importance du média (ou du support) dans l’art, mais ce sera pour un autre jour. Pourtant, quel pourrait être l’impact du tout dématérialisé, ou d’un support unique sur le jeu vidéo ?  Un point positif pourrais résulter dans une baisse des prix (pas de boîte, de livret, de distribution). En termes négatifs, il y aurais pour les collectionneurs,(et pour certains joueurs) une baisse de la « valeur » symbolique d’un jeu. Car nous aimons l’objet, le matériel. Il suffit de voir le succès des éditions limitées dans les DVD/blu-ray/jeux vidéos. On touche la à une donnée psychologique, l’homme aime posséder, et quelque part le collectionneur aime contempler ce qu’il possède.

Paradoxalement, la dématérialisation pourrait engendrer une baisse du marché de la collectionite aigue, gangrenée par de nombreux spéculateurs. Pourtant on pourrait en douter, car malgré tout, le collectionneur mettra le prix, et la disparition d’un support physique rendrait encore plus rare les anciens supports.

Autre argument, la dématérialisation oblige à une certaine structure, notamment l’obligation d’une ligne haut débit. Et que se passera t’il quand le terminal utilisé disparaitra ? idem pour les serveurs. Le problème commence d’ailleurs à se poser. On peut supposer que des solutions seront misent sur le marché, ou pas. Niveau revendeurs, le dématérialisé est évidemment considéré comme un fléau. Il faut dire que l’avenir des boutiques physique est déjà menacé par la volonté des éditeurs de récupérer de l’argent sur le marché de l’occasion. Les idées de bornes ou télécharger des démos, jeux et autres ont déjà été évoquées, mais rien de concret n’est apparu dans les boutiques, peut être avec la 3DS et la PSP2 ? Pour se mettre les revendeurs dans la poche il faudra en tout cas les prendre en compte.

Beaucoup de questions en suspens sur l’avenir du jeu vidéo, sur le contenu, mais aussi dans l’immédiat, sur le contenant. Logiquement, même si le dématérialisé se développe, les deux systèmes vont cohabiter, car aucun des deux principes n’est actuellement parfait. La plus grande question pour les éditeurs sera peut être de savoir à quel point ils seront suivis par les joueurs dans leurs choix. Pour le moment, on l’a vu avec l’échec de la PSP go, le dématérialisé n’est pas ancré dans les habitudes, et surement pas celle des revendeurs ou des collectionneurs.

Thanks for reading ! See you soon !

Publicités

7 Réponses to “[édito] La fin du carton et du plastique ?”

  1. Feldo 31 janvier 2011 à 19 h 25 min #

    Ouh, ça va aller vite, hein… Steam défriche la route à vitesse grand V. Pour l’instant ça change les habitudes des joueurs PC, mais les consoleux s’y mettent déjà un peu en téléchargeant des vieux jeux 8 et 16 bits, si je ne m’abuse.

    Les deux supports vont cohabiter encore des années, oui, mais à terme je ne vois pas ce que les cartouches ou les CDs pourront offrir comme avantage leur permettant de subsister.
    Si ce n’est le côté luxe, pour certains coffrets prestigieux, mais bon le jour où y’aura plus de lecteur physique, on aura juste des coffrets avec qques goodies (figurine, carte du monde en tissu façon Ultima, etc) et un code permettant de télécharger le jeu sur Steam v4 😉

  2. Ponpon 31 janvier 2011 à 21 h 07 min #

    Bon j’ai l’impression de retrouver beaucoup de point déjà vu lors d’une précédente discussion, et comme ce sera l’un des points d’un futur projet du Pix’Them All, je n’approfondis pas plus que cela.

    Je suis d’avis que l’on se dirige inévitablement vers une plate-forme unique, même si ça peut sembler difficile au vues des politiques de Nintendo, Sony et Microsoft, et vers une dématerialisation quasi-systématique des productions.

    Une plate-forme unique, je pense qui sera développé par un éditeur tiers, qui cohabitera pendant un temps avec les constructeurs historique, mais qui mettra tout le monde d’accord au bout d’un moment…je pensais à Free car il propose déjà un service de jeux en ligne.

    La dématérialisation est inévitable, ne serait-ce, un moyen pour sauvegarder réellement et légalement (y’a déjà l’émulation) le patrimoine vidéoludique.

    Le seul frein à ce que le joueur s’approprie la dématérialisation étant les fameux DRM et autres machins limitatifs!

    Ponpon!

  3. Ponpon 31 janvier 2011 à 21 h 23 min #

    Et je suis d’avis de Feldo, que pour satisfaire le collectionneur, il y aura toujours des éditions limité à 90 euros ne pouvant être payé qu’en hypothéquant les reins maternelle!

  4. Joe 3 février 2011 à 10 h 08 min #

    Comme l’a déjà souligné ponpon et Feldo, on se dirige doucement vers des jeux « collector » hors de prix et sans contenu pour les versions boites.

    L’attrait du jeu en boite était belle et bien d’avoir un bel objet, avec une belle notice, un travail graphique ect…

    Ça c’est perdu petit à petit, les éditeurs tapant à tout les râtelier pour diminuer le budget de leur jeux.

    Il y a de nombreux avantages et inconvénient concernant les jeux téléchargeable et cela dépendra beaucoup des solutions qui seront proposées.

    Dans le cas ou il n’existerai à l’avenir plus que ça, le meilleur scénario serais évidement une baisse des prix, une solution de téléchargement du jeu même 50 ans après son premier téléchargement en cas de perdre des données, les fichier stocker sur HDD (et dans quelques année SDD) ont l’avantage de pouvoir être lue bien plus vite que sur un CD ou DVD, ce qui réduira les temps de chargement interminable inhérent à ces supports.

    Cependant, une fois que les boites n’existerons plus et au vus de notre système de fonctionnement économique actuel, je miserais plutôt sur des prix identiques aux anciennes version boite, DRM obligatoire, Système payant pour pouvoir téléchargé un jeu en cas de perte de données et maintient des anciens jeu sur les serveur de courte durée.

    C’est d’ailleurs bien dommage, car au départ, ce type de solutions légal est un bon moyen de proposé une alternative au téléchargement illégal.

    On retrouve beaucoup ce phénomène dans le cinéma, des sites comme warner propose parfois leur film pour un visionnage de 24h uniquement, avec drm, pour le même prix ou proche que le dvd lui même (ayant lui aussi perdu tout son contenu, pas de livret, pochette et menu mal fait et aucun bonus.)

    • the duke 3 février 2011 à 17 h 07 min #

      Sur le fait de gagner du temps sur les temps de chargement, oui c’est génial… Sauf quand tu passe des fois 30 mins à installer un jeu (sur ps3 des fois j’en reviens pas que ce soit aussi lent), et puis se pose le problème de la place pour le moment.

      Par contre oui, si les boites disparaissent rien n’empêcheras les éditeurs de pratiquer les prix qu’ils veulent.

  5. Ponpon 3 février 2011 à 19 h 25 min #

    Le truc de la place sur les disques durs, c’est un faux problème, oui pour le gars qui a acheté sa console en toute première génération et qui ne souhaite pas investir dans un autre périphérique, mais on se dirige vers des capacités de stockage assez affolante, des disques durs d’un téraoctet sont désormais disponible à des prix très bas, comparé au disque durs de 100go de l’époque…et pour remplir un To, il faut se lever tôt!^^

    C’est comme lorsque l’on me dit qu’une plate-forme unique ne permettrait pas les innovations technologiques, puisque pas de concurrences, donc pas d’évolutions techniques…c’est aussi un faux problème, car il y aura toujours un besoin de proposer une évolution de la plate-forme…

  6. Feldo 4 février 2011 à 7 h 22 min #

    Il y aura probablement une norme de codage unique mais plusieurs plate-formes !

    Quant à la place, le jour où j’ai acheté mon premier disque dur de 100 Mo, je pensais que j’arriverais jamais à le remplir 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :