[édito] Ou l’on reparle de Kinect

7 Mar

et pas que pour en dire du mal.

Avant toute chose, le débat sur l’avenir des jeux vidéos attends toujours quelques participants de plus, donc n’hésitez pas à faire un tour sur le forum 🙂

Ce n’est un secret pour personne, je ne crois pas au Kinect d’un point de vue ludique. Je reste convaincu que ce périphérique ne va faire que limiter le gameplay des jeux. Mais, il y a quelque chose dont je me suis rendu compte en voyant la volonté et la créativité de tous les bidouilleurs informatiques : Kinect pourrais bien représenter quelque chose d’important pour les jeux vidéos à l’avenir, explications.

Il n’a pas fallu longtemps pour que Kinect soit piraté et détourné. Sur internet de nombreuses vidéos fleurissent pour montrer ce qu’on peut obtenir avec la caméra de Microsoft. On peut se dire qu’il y a du potentiel. Conscient de cela Microsoft va même distribuer une suite logiciel prochainement permettant d’exploiter la caméra. Gageons que cette suite sera tout de même un peu limité. Quoi qu’il en soit, Kinect offre une perspective intéressante.

Qu’elle est le gros problème du jeu vidéo face aux autres arts, ou média ? Ce qui l’empêche d’être considéré comme tel. C’est à la fois son plus gros atouts qui le dessers : La manette (ou tout autres périphérique). La ou la peinture, la musique, ne demandent qu’a être écoutés ou vues, le jeu vidéo oblige à une interaction. N’importe qui peut regarder une oeuvre d’art (même si il n’aime pas ça), mais n’importe qui ne peut pas jouer à un jeu, même aussi simple que Mario bros.

Le Kinect veut effacer cet aspect, mais le problème restera le même : Mamie ne voudras pas jouer à Ico même avec Kinect (toute considération de support mise à part). Les jeux de Kinect seront donc limités pour plaire, et même si ils se compliquent (Steel battalion ?) ils seront alors réservés à une certains frange des joueurs.

La ou le Kinect à un beau coup à jouer, c’est sur son utilisation détournée justement : être le média entre le spectateur/joueur et l’oeuvre vidéoludique. En axant plus le logiciel sur un point de vue original, voir artistique, les jeux sous Kinect vont peut être perdre en plaisir ludique, mais gagnez en vision artistique. En l’occurrence je pense au jeu Child of eden par le créateur de Rez. Ce qui feras peur aux « gamers » c’est que ce genre de jeu risque d’être bien plus proche de l’oeuvre d’art que du jeu.

Tel va être le paradoxe dans lequel risque de se retrouver le jeu vidéo : Se rapprocher de l’art et risquer de perdre son aspect ludique, ou le conserver et rester fermé à jamais.

Thanks for reading ! See you soon !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :