[édito] Plus c’est long, plus c’est bon

21 Mar

Il nous en faut plus ! toujours plus !

La durée de vie d’un jeu fait toujours énormément débat. Depuis que les jeux sans fin des début du jeu vidéo on disparus on peut s’estimer heureux que les jeux aient un début, un milieu et une fin. Même si il reste toujours les jeux à scoring.

Aujourd’hui, on payent souvent 70 euros un jeu qui durera 7 heures. C’est l’objet d’un éternel débat : Vaut il mieux 60 heures ennuyeuses (ou 60 heures de plaisir moindre), ou 7 heures de plaisir intense. Ce débat est de moins en moins d’actualité, car les jeux disposant de plus de 20 heures de durée de vie commencent à se faire rare.

Même les rpg commencent à sévèrement réduire leur durée de vie générale. Ce qui est à la fois parfois frustrant ou adapté aux nouvelles habitudes des joueurs. Mais c’est aussi fortement pervers : c’est symptomatique de la surconsommation du jeu vidéo, j’en reparlerais plus longuement prochainement.

Les anciens joueurs ont tendances à affirmer qu’avant on payaient moins cher et des jeux souvent plus long. On sait bien que ce n’est pas vrai, la durée de vie des jeux des ères 8/16 bits était encore plus ridicule, elle n’était plus longue que grâce au Die and retry. En dehors de ça, un mario 1 ou un sonic 1 c’était 1h30 de jeu pour 500 francs. Oui, mais ces jeux, on y revenaient. Est ce parce que vu leur prix et notre jeunesse, il fallait s’en contenter pendant un moment, ou pour leur qualité ?

Ce qui est intéressant c’est qu’aujourd’hui, les jeux de 7h proposent de les rejouer avec des changement affectant l’expérience de jeu, difficulté, personnages, bonus/malus. Le but étant souvent de récolter des trophées et d’augmenter la durée de vie de manière virtuelle. C’est finalement une bonne évolution, car dans les années 90, hormis une difficultés supérieure, rare étaient les jeux proposant des expérience différentes à chaque partie.

Maintenant ou se situe l’équilibre ? Il est dépendant de chaque joueur, de son temps, de son feeling avec le jeu. personnellement je n’ai pas eu envie de refaire Uncharted 2, aussi excellent soit il. En revanche j’ai fait et refait Bayonetta dans tout les sens. 70 euros pour uncharted 2 m’aurais donné l’impression de m’être fait volé. Les 70 euros pour Bayonetta ont étaient bien amortit. Sauf que Uncharted m’a été prêté et que j’ai acheter Bayonetta. Un nouveau élément dans l’équation qui influence fortement évidemment 😉

De toute façon, peut on chiffrer le plaisir ? est ce qu’on a plus de plaisir pour un jeu payé cher ?

Soyons honnêtes : Dans un bon jeu d’action, 10 h c’est largement suffisant, de plus si il propose un bon système on le refera avec plaisir, mais 70 euros cela reste un prix élevé. A contrario, dans certains rpg, on a souvent le sentiment de remplissage ou d’ennui. Mais, toujours pour 70 euros, si il propose une cinquantaine d’heures de jeux, plus des quêtes annexes, il sera forcément plus rentabilisé. Mais auquel des deux rejoueras t’on le plus facilement ?

Finalement en terme de ratio Prix/heures de jeu, les choses n’ont pas beaucoup changées, il est relatif à chaque joueur, à ses gouts, son temps de jeu disponible, etc… Cela ne maque cependant pas le fait que les jeux pop corn ou à courte durée de vie sont de plus en plus prédominants, laissant peu de choix au final.

 

Thanks for reading ! See you soon !

P.S : Le blog est désormais présent dans le classement de Wikio, je compte sur tout le monde pour nous faire gagner des places ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :