[edito] Le jeu vidéo a t’il besoin de violence ?

25 Avr

Du sang, des boyaux, de la rate et du cerveau ! (sujet démago pour édito orienté perso)

J’ignore si cela viens d’une sensibilité particulière ou d’autre chose, mais il y a des scènes violentes dans les jeux vidéo qui me marquent d’une façon négative. En théorie, le fait d’intégrer de la violence est justement de marquer le joueur, mais, j’enfonce une porte ouverte, la violence dans les jeux vidéo s’est banalisée, voir glorifiée (youpi  deux bon poncifs qui vont faire plaisir à famille de france).

Ce qui est assez paradoxal, c’est que cette violence ne me touché pas franchement plus jeune, pas de cauchemar après mes parties de Mortal Kombat ou de Doom. Maintenant, certaines fatality du dernier Mortal kombat ne me font pas faire de cauchemar, mais me laissent un goût désagréable dans la bouche. L’impression d’avoir assisté à une mise à mort violente et orchestré pour me montrer le maximum de souffrance.

Car c’est plutôt cela qui me choque, pas tant la violence et son résultat final. Mais, cette vision de longue souffrance ignoble qu’on nous montrent. Je me rappel par exemple de certaines morts de No more heroes qui m’ont laissé un goût amer. On peut évidemment y voir une vision particulière du développeur (choquer pour dénoncer), mais personnellement je préférerais toujours la suggestion à la démonstration.

La violence ou l’horreur sont pour moi plus intéressants lorsqu’ils font travailler l’imagination. Peut être était-ce le cas avec les gros pixels de nos 16 bits, ou peut être n’avais je pas la même sensibilité. Mais ce qui est sur c’est que la première fois que j’ai explosé la tête d’un Helgastau corps à corps dans Killzone 2 , j’ai eu cette impression de dégoût (de ce que j’avais fait ?) devant ce cadavre sans tête. Étrange d’éprouver ce sentiment devant un tas de polygones.

Lorsque je me pose la question de la violence, il ne s’agit pas de dire qu’il n’en faut pas, mais elle doit se justifier. Peut être n’y a t’il pas toujours besoin de nous montrer une violence exacerbée. J’ai tout de même l’impression que l’on glorifie parfois certains personnages dont la violence ou la cruauté extrême sont le fond de commerce. Ce qui me déplaît finalement c’est cette impression d’assister à une mise en scène de la violence, la victime de la violence n’est la que pour subir et souffrir.

Lorsque je découvrais un cadavre affreusement déchiqueté dans Doom, je voyais le résultat. Maintenant quand je vois un gars se faire tronçonner en 2 en partant du bas j’imagine sa souffrance (même si elle n’est que virtuelle), je vois le crime et le résultat, le tout mis en scène pour que le joueur se dise « WAHAHA trop génial » (je grossis un peu).

C’est un peu comme si nous avions perdus le second degré (depuis plusieurs années) pour le remplacer par du premier. Les développeurs cherchent de plus en plus à rattraper le réel, ce qui est forcément paradoxal dans le cas de certains jeux.

Cependant, il s’agit ici que d’un édito, je ne fait qu’effleurer cet aspect du jeu vidéo, on pourrait par exemple faire la part des choses entre tuer des humains ou des extra-terrestres (pourquoi ce serais moralement mieux d’ailleurs ?), évoquer comme toujours la violence de la vie réelle, mais ce n’est pas mon but ici. Il s’agissait surtout d’évoquer mon ressentis personnel 😉

Thanks for reading ! See you soon !

Publicités

4 Réponses to “[edito] Le jeu vidéo a t’il besoin de violence ?”

  1. Feldo 25 avril 2011 à 15 h 14 min #

    Ah ben on tombe dans du subjectif à mort, bien qu’un poil moins que la question sur l’art, possible 🙂

    Y’a qu’à se souvenir de Wolfenstein 3D très censuré par Nintendo à l’époque (on pouvait tjrs tuer des humains dont la couleur du sang avait changé, mais les chiens étaient carrément remplacés par des rats géants).
    Aujourd’hui une telle censure serait inimaginable, le seuil de sensibilité évolue ! Il continuera probablement à augmenter pendant des années, puis un jour peut-être, retour d’une certaine « morale » avec des jeux et des films progressivement moins violents ?

    En tout cas le jeu vidéo n’a (évidemment ?) pas besoin de violence. De compétition, peut-être (le jeu de société est en pointe sur la recherche du jeu coopératif :)), mais de violence, je vois pas en quoi ?!
    C’est d’ailleurs rarement utilisé comme argument marketing, à part dans Mortal Kombat et dans les jeux d’horreur à la Doom (tout comme il existe des films d’horreur).

  2. the duke 27 avril 2011 à 15 h 43 min #

    Haha oui on est en plein dans le subjectif 🙂

    Ce que je me demande c’est que se passerais t’il si les jeux vidéo avec un principe violent diminuent cette violence graphique, God of war serait il le même ?

    Les joueurs qui y sont habitué crieraient ils au scandale ? ^^

  3. BigBossFF 29 avril 2011 à 18 h 09 min #

    J’observe malheureusement deux tendances (paradoxales) ces dernières années a propos de la violence dans les jeux vidéo :

    – elle est de plus en plus gratuite, de moins en moins contextualisée. La violence sert a faire vendre, alors qu’elle pourrait plutôt être utilisée a bon escient afin de nous faire ressentir de l’empathie vis a vis de nos alliées ou ennemis virtuels. La violence est de moins en moins vectrices d’émotions profondes, et de plus en plus source d’orgasme instantanée. C’est un peu dommage que la violence soit si mal utilisée dans le JV…

    – paradoxalement, si la violence se fait de plus en plus présente dans le JV, elle est aussi et surtout de plus en plus aseptisée, conforme au politiquement correct. On a beau fraguer a la chaine dans un CoD, les blessures infligées n’ont rien a voir avec celles que l’on peut observer sur un véritable front de guerre. Pas de cervelle qui dégouline, pas de mâchoire arrachée par une balle de 5.56, pas de femmes ou d’enfants innocents fauchés par une rafale… juste une impression de violence, propre a impressionner un jeune puceau de 12 ans sur un CoD en ligne, mais qui évite les polémiques chez les adultes.

    Il n’y a pas trop de violence dans les JV, donc. En fait… il n’y en a pas assez d’utilisée a vocation artistique. Et déjà beaucoup trop utilisée a des fins commerciales.

    • the duke 1 mai 2011 à 8 h 42 min #

      Il y a en effet peu de jeux qui font de la mort ou de la violence un élément important de leu contenu.

      La violence sert finalement assez peu souvent de critique ou de « vecteur » de contenu, si tant soi qu’elle puisse le faire ceci dit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :